C’est une vraie question, celle de rester tendance tout en prenant soin de notre planète. Car nous le savons, le changement climatique est bien là, et avec lui, réchauffement climatique et gazs à effet de serre, toutes sortes de conséquences qui nous invite à penser développement durable, surtout quand on sait que l’industrie textile est la 2è plus polluante au monde après le pétrole. 

Alors, nous consommateurs, que peut-on faire pour contribuer et motiver les marques à changer de direction ou à continuer leurs efforts pour une mode plus éthique, une mode green tournée vers le commerce équitable, moins toxique et aux émissions de gaz réduites ?

Optez pour une mode intemporelle

Qui dit mode intemporelle ne veut pas dire ringard, ni hors tendance, entendons-nous bien. Bien au contraire, il est ici question de trouver les pièces qui justement ne se démodent jamais, et vous représentent. Des basiques bien coupés, de grande qualité, qui traverse les âges et les saisons. De nombreuses marques de mode éthique font d’ailleurs ce choix-là, en réduisant le nombre de leur collection à deux par an, mais aussi en proposant des collections iconiques qui perdurent à chacune de leurs collections. C’est notamment le cas de la marque barcelonaise The Avant, dont la créatrice défend un savoir-faire local basé sur l’intemporalité de ses collections.

 

Devenez pro dans l’entretien de votre garde-robe

Ça paraît bête comme ça, mais prendre soin de ses vêtements est un de ces gestes quotidiens que nous devrions piquer à nos mères et grands-mères. Mal habitués à un changement trop fréquent de notre garde-robe, nous nous sommes habitués à une qualité fast fashion, c’est-à-dire des vêtements qui ne sont pas fait pour résister au lavage, au séchage ou encore aux taches.

Voici 5 conseils :

  • Moins on lave, plus le vêtement dure ! Car chaque lavage équivaut à une perte de fibres. Attention en particulier aux vêtements synthétiques, responsables des micro-plastiques ingérés par les poissons et que l’on retrouve dans toute la chaîne alimentaire.
  • Lavez vos vêtements à 30º ou à froid, avec un essorage réduit. Pour la laine, utilisez un filet à linge, qui réduira les frottements et donc la perte de fibres.
  • Séchez à l’air libre et non en sèche-linge qui brûle et fragilise les fibres.
  • Rangez vos vêtements correctement, pour éviter de tirer sur les coutures ou de les déformer. Cela passe par l’utilisation de cintres de qualité par exemple.
  • Évitez le nettoyage à sec autant que possible, qui utilise souvent des produits chimiques qui à terme en plus d’être ultra-polluant et agressifs pour nos poumons, abîment plus vite les fibres textiles.

Lo Neel, marque disponible sur Darhanne.com

Le vintage, summum de la mode responsable

Le seconde main, c’est la grande tendance du moment, même si en vrai, rien de très nouveau sous le soleil. Car tout le charme de ce shopping aux allures éco-responsables, c’est que comme la mode est cyclique, il y a toujours moyen de dégoter de petites pépites indémodables.

La nouvelle grande tendance est d’ailleurs celle de l’up’cycling, quand les marques, comme Gaëlle Constantini décide de créer leurs collections à partir de la récupération de tissus seconde main.

 Préférez les marques locales

Car qui dit local, dit moins de transport, et donc moins d’impact environnemental. Choisir un vêtement fabriqué en France, c’est également s’assurer d’acheter un vêtement qui aura été produit dans des conditions de travail qui respectent les droits fondamentaux des travailleurs.

 

Dites stop aux produits chimiques

Cela passe par lire nos étiquettes et se fier à des labels qui font pour nous le travail de surveillance et nous garantissent que nos marques de vêtements chouchou sont aussi celles qui privilégient une confection sans produits chimiques dangereuses pour la planète et pour notre santé. C’est en particulier le cas pour le label Oeko-Tex, premier label garantissant des textiles sans produits toxiques pour le corps et pour l’environnement.

 

Limitez les fibres ultra-consommatrice d’eau

C’est particulièrement le cas pour le coton, cette fibre qu’on adore tous pour son confort. Malheureusement boulimique en eau, cette fibre est le 3ème consommateur d’eau après le riz et le blé et avant les fruits et légumes, et sa production représente 70% de la production textile dans le monde. Quand on sait qu’elle est la plus polluante au monde, vous comprendrez pourquoi il est temps de mettre un frein à nos achats compulsifs de t-shirts de mauvaise qualité. Le coton bio serait donc la solution ? C’est en tout cas déjà beaucoup mieux, puisqu’il est cultivé sans pesticides ni engrais chimique, puis blanchi à l’eau oxygénée plutôt qu’au chlore. Côté teinture, elles se font sans utiliser de métaux lourds ni de produits toxiques. Les quantités d’eau auraient aussi été réduites de 50% à 90%.

Les autres alternatives 100% fibres naturelles et peu gourmandes en eau sont le lin et le chanvre, encore peu exploitées, mais certaines marques dont la marque made in france Atelier Tuffery propose un jean 100% chanvre, dont la résistance 2 fois plus grande que le coton en fait un indispensable intemporel. À tester de toute urgence !

 

Étiqueté dans :

, ,