C’est le printemps ! Et avec l’arrivée des beaux jours, le fameux ménage de printemps pointe son nez et une envie irrépressible nous envahit d’ouvrir nos fenêtres, de dépoussiérer, frotter, désodoriser…. Bref, on ne rêve que d’une chose, changer d’air Comment faire pour que ce grand nettoyage soit 100% non toxique et écologique, mais aussi, qu’il ne participe pas d’un grand gaspillage en voulant tout jeter ?

 

Comme souvent il faut regarder du côté du mode de vie de nos grands-parents pour se réapproprier leurs astuces et les produits naturels qu’ils utilisaient. Non seulement pour votre ménage spécial printemps mais qui également pour remplacer les produits chimiques et commencer une démarche green et douce pour vous et la planète.

 

1.Les chouchous du nettoyage naturel

Le bicarbonate de soude, indispensable et multi-facettes
Non nocif pour la santé, il ne provoque pas d’allergie. Il est comestible et vous sauvera également des pires gueules de bois puisqu’il a le pouvoir de neutraliser l’acidité due à l’excès d’alcool. Il est biodégradable et ne contient aucun conservateur. Idéal comme nettoyant multi-surface, il est peu coûteux et écologique.

 

Recette : Rafraîchissement des rideaux ou voilages

Ingrédients : Bicarbonate de soude + eau
Ajoutez 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans une bassine d’eau tiède, laissez tremper pendant 24h. Disposez votre mélange dans un spray et pulvérisez vos rideaux ou voilages.

Les huiles essentielles, micro-dosées méga-costauds
Avec leurs propriétés antiseptiques et bactéricides, elles servent à nettoyer, désodoriser ou parfumer votre maison. Attention cela dit à bien respecter les doses recommandées.

 

Recette : Nettoyage des vitres

Ingrédients : vinaigre blanc + eau (si possible déminéralisée) + huile essentielle de citronnelle (la même que vous utilisez pour chasser les moustiques).
Remplissez un spray : 2/3 d’eau + 1/3 vinaigre. Ajoutez 4 gouttes d’huile essentielle de citronnelle. Secouez bien, et… Y’a plus qu’à frotter !

Le savon noir, place à la tradition
À base d’huiles végétales, c’est l’ingrédient vieux comme le monde par excellence. Celui qu’on connait tous mais qu’on n’utilise jamais. Et pourtant, il est miraculeux, et 100% naturel. Utilisez-le pour rendre un carrelage rutilant, faire briller les parquets, nettoyer les moquettes… ou laver une voiture !

 

Recette : Nettoyage des sols

Versez 5 litres d’eau bien chaude sur 2 cuillères à coupe de savon noir liquide, laissez fondre et lavez la surface. Inutile de rincer.

Le vinaigre blanc, le passe-partout miracle
Dilué ou pur, le vinaigre blanc remplace à peu près tous les produits ménagers que l’on achète en supermarché. Voici une liste de ses nombreux et non exhaustifs atouts :

-Nettoie le daim (canapé, vêtement, chaussures, sac).
-Nettoie le lave-linge encrassé par la lessive et le calcaire en la faisant tourner à vide avec 5L de vinaigre blanc.
-Conserve les bouquets de fleurs en ajoutant une cuillère de bicarbonate dans le vase.
-Détartre une bouilloire. Remplissez-la de vinaigre blanc et d’eau (moitié/moitié), portez ce mélange à ébullition puis videz et rincez.

 

2. Un dressing clean pour un esprit clair

On le sait tous, ranger, jeter, éliminer, réduire, tout ça tout ça, n’a pas qu’un impact sur nos placards, mais est aussi hautement bénéfique pour nos humeurs. Et c’est tout le but d’un ménage de printemps. Se sentir comme un sou neuf pour une nouvelle saison qui appelle à l’éclosion des sens, des terrasses et des peaux dorées par un verre de rosé.

C’est donc le grand moment annuel pour vider nos placards, un moment idéal pour se mettre au dressing éthique. Le concept de base ? Ne rien jeter qui pourrait être réutilisé, tout en se débarrassant du superflu. Et si, aucun doute, l’objet concerné n’est bon que pour la casse, suivez ce guide pour être sûr de le jeter au bon endroit.

 

3. Réparez, plutôt que jetez

Votre grille-pain bat de l’aile et pourtant vous sentez qu’il n’a pas dit son dernier mot ? Si les travaux manuels, très peu pour vous, aucun problème, voici l’annuaire de la réparation, pour trouver l’atelier qui pourra vous aider à le réparer, le plus proche de chez vous.

 

4. Investissez dans du matériel robuste

Ne lésinez pas sur une dizaine d’euros pour votre petit électro-ménager par exemple. Non seulement vous le garderez plus longtemps et vous rembourserez votre investissement de départ, mais vous ferez un geste éco-responsable. Préférez les labels environnementaux qui permettent de repérer les produits réparables (robinet, pommeau de douche, meubles en bois, matelas…) ou démontables (imprimante, photocopieur, téléviseur…). Vous pourrez ainsi plus facilement traiter les pannes.